• Retrouvez les œuvres de l'artiste à l'Escarpolette : www.escarpo.com

    Une pièce claire et blanche, un fond de musique de Clément Janequin, des poutres apparentes. C'est l'atelier... Une étagère escalade vaillamment le mur le plus haut. Des personnages d'argile ou de grès y incarnent des moments familiers, éternels. Des petites vieilles sur un banc qui refont le monde ou se racontent des secrets sans âges, des enfants à la piscine attendant le plongeon, un nageur en action, un groupe équestre matérialisent le temps et les atmosphères.
    « L'objet sculpture m'intéresse d'abord par l'histoire qu'il raconte, au sens naïf du terme. C'est à dire son côté narratif. Qu'est-ce qui est représenté ? Qu'est-ce qui se passe ? »

    A 37 ans, Sophie Gerspacher est un talent émergent de la sculpture contemporaine. Diplômée de l'ENSAD, de nombreuses fois primée et pensionnaire de la Casa Velasquez de Madrid pendant 2 ans, elle vit aujourd'hui en région parisienne avec sa famille.
    Fine silhouette toujours en mouvement, une coiffure indescriptible, un joli minois, des yeux pleins de lumière, cette amoureuse de la vie bat la cadence du temps qui passe avec des jeux de mots et des éclats de rires. Elle possède une finesse, une sensibilité qu'on n'oublie pas, une présence vraie, vivante, enveloppante.

    Balade en forêt, à la piscine, l'artiste observe le monde et sur son carnet à dessin, croque, annote des scénettes qu'elle piège « Il y a là-dedans quelque chose du coup d'œil. C'est avoir vu et saisi un moment précis de l'organisation des êtres et des choses. Plus cette chose sera à la fois anodine, drôle, incisive, touchante et subite, plus le résultat pourra prétendre parler du monde. Le problème de la sculpture reste entier mais il est inféodé à cette idée narrative, je ne suis donc pas tant à la recherche d'un design, d'une épure ou d'un expressionnisme que d'un objet qui raconte. »

    Pour illustrer son propos, l'artiste évoque le père de l'instant décisif de la photographie Henri Cartier-Bresson, l'esquisse spontanée du merveilleux « fou de dessin » Hokusaï et la recherche d'authenticité du maître, caricaturiste, peintre et sculpteur Honoré Daumier.

    [Texte de Murielle Richez-Houix]


© 2010-2016 MADfotos - Liens et sites partenaires - Mentions légales